Douce France

L’autisme est-il grave ? A en croire certains commentateurs de notre beau pays, la réponse serait positive. Pour moi, la réponse est non. Se poser la question de la gravité de l’autisme revient également à poser la question de la souffrance. L’autisme est-il une souffrance ? Les autistes souffrent-t-ils d’être autiste ? Selon moi, c’est une illusion. Ce sont les neurotypiques qui souffrent projetant leurs ressentis sur les personnes autistes. Comme l’a un jour dit non sans humour Josef Schovanec lors d’une conférence TED (c’est ici), « La souffrance des autistes est une nécessité pour les psychiatres ».

Mais, en revanche :

  • Ce qui est grave, c’est le mépris institutionnel auquel trop de familles et de personnes autistes sont confrontées ;
  • Ce qui est grave, c’est que des parents soient dans l’obligation de cesser de travailler pour s’occuper de leur enfant et palier ainsi les carences des institutions ;
  • Ce qui est grave, c’est que les pertes de salaires ne soient pas compensées laissant de cette manière peser des contraintes financières insupportables sur les épaules des familles revenant à leurs faire supporter les conséquences de la faillite du système ;
  • Ce qui est grave, c’est la psychiatrisation de l’autisme. L’autisme n’est pas une maladie et les autistes n’ont pas leur place dans des services psychiatriques. L’autisme est avant tout une question de société avant d’être une question de santé. Les autistes souffrent de divers maux, comme tout le monde… Rien ne permet d’affirmer que l’autisme en est la cause. Et puis, avant de penser à les « soigner », la société française ne devrait-elle pas plutôt penser à mieux les accueillir ? J’ai la conviction que c’est à elle de s’adapter à eux et non l’inverse ;
  • Ce qui est grave, c’est que de pseudospécialistes ignorent délibérément les avancées retenues comme acquises ailleurs dans le monde. La France reste l’un des pays les plus Freudien au monde. L’approche psychanalytique y est dominante alors qu’il est ailleurs acquis qu’elle n’est pas pertinente. La France brille ici… par son conservatisme. Je ne saurai trop vous conseiller de visionner le film « Le mur » de Sophie Robert sorti en 2012 qui provoqua une polémique en mettant en lumière les incohérences du discours psychanalytique. D’ailleurs, la même année, elle a également été désavouée par la Haute Autorité de Santé la jugeant non pertinente ;
  • Ce qui est grave, c’est que des autistes, parmi les plus vulnérables, sont l’objet de maltraitances au sein d’institutions chargées de leur prise en charge. Si vous souhaitez approfondir la question, je vous conseille la lecture de l’ouvrage de Florent Chapel et Sophie le Callanec intitulé « Autisme : la grande enquête ». Ils mettent le doigt là où ça fait mal mais pas que. Ils relatent aussi des expériences couronnées de succès car celles-ci respectent et considèrent les personnes autistes en tant qu’être humain. Je ne résiste pas à l’envie de faire ici part de propos particulièrement choquants que j’ai entendus prononcés par un psychanalyste bien connu dont je tairais ici le nom pour ne point faire de publicité aux ordures ménagères comme dirait le regretté Pierre Desproges. Un seul indice, ses initiales, BG. Pour ce monsieur, l’autiste n’est pas une personne car il n’est pas entré dans l’humain… Cette approche que beaucoup trop partagent dans le domaine médical et même au-delà conduit à des dérives gravissimes ;
  • Ce qui est grave, c’est la vision misérabiliste qui entoure l’autisme et conduit à entretenir des préjugés particulièrement néfastes ;
  • Ce qui est grave, c’est que la France se préoccupe plus de la recherche des causes de l’autisme que des personnes autistes. L’autisme est aujourd’hui encore une énigme, on n’en sait que très peu de choses. Beaucoup parmi les « spécialistes » ont semble-t-il du mal à admettre cette réalité ce qui les conduit à débiter des âneries qu’ils présentent comme des évidences. Je regardais il y a quelques jours une vidéo dans laquelle un éminent Professeur qui intervenait dans le cadre d’un colloque « Sortir de l’autisme » (sans commentaires…), ponte dans sa discipline, parlait du facteur vaccinal comme une des causes de l’autisme sans employer de conditionnel ! Ces conférences avaient lieu en 2016 et, à ma connaissance que j’avoue imprécise, il me semble que cela fait un bon nombre d’année qu’il a été établi que cette piste n’avait rien de sérieux ;
  • Etc…;

La liste de griefs est encore longue ! Pour toutes ces raisons, on peut bien affirmer que la question de l’autisme est grave. Seulement, les facteurs de gravité ne se trouvent pas vraiment là où on pouvait le croire.

7 commentaires sur “Douce France

  1. Purée c’est effrayant tant de bêtise… je m’interroge du coup, nous avons commencé des démarches pour le diagnostic d’un enfant mais sur quel genre de spécialistes va-t-on tomber au CRA? Peut-on, doit-on garder cette info confidentielle vis à vis du système scolaire?

    Merci en tous cas pour votre blog, merveilleusement écrit.

    Des pensées

    Nath

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci de m’avoir lu, merci pour le compliment et d’avoir pris le temps de rédiger un commentaire. J’ai réfléchi très longtemps avant de me lançer dans la rédaction d’un blog, je ne me sentais pas légitime à m’exprimer en tant qu’autiste sur l’autisme. Je ne suis pas un spécialiste et je regrette souvent que beaucoup pense que, parce qu’on est autiste, on serait les mieux placés pour en parler. Ca n’est pas évident… Aujourd’hui, j’ai sauté le pas et j’en suis ravi. Je pensais que mes gribouillages n’interesseraient que mes proches, je me trompais. Ca commence doucement mais j’ai déjà quelques personnes qui me suivent. C’est assez réconfortant.
      A mon avis, le plus important, c’est de savoir à l’avance la place faite à la psychanalyse au sein de CRA. Il y en a certainement de très compétents et d’autres moins. Il y a quelques temps, j’ai vu passé sur facebook une information relayée par Magali Pignard, co-fondatrice de l’AFFA, concernant le CRA de Lille. Une menbre de ce CRA, le docteur Mascaro, a co-fondé un mouvement qui s’appelle le fil d’Arianne et dont la philosophie est très clairement d’obédience psychanalytique car elle est axée sur les troubles de la parentalité…
      Bon courage pour la suite, parler d’autisme est assurément une chose délicate en France, il faut je crois avancer avec prudence, mlaheureusmenent.
      Bonne journée et merci encore

      J'aime

  2. Merci beaucoup pour votre réponse, je m’excuse d’avoir mis du temps à revenir vers vous, et merci pour ces informations. Je vais vérifier si notre CRA est affilié ou non au fil d’Arianne, en espérant que cela ne soit pas le cas…

    Merci encore pour votre blog, je pense que vous avez tout à fait raison de vous exprimer. Ce qui me paraît aberrant c’est que l’on veuille disqualifier la parole des premier concernés, qui devaient être les premiers à être écoutés.

    Nath

    J'aime

  3. oups désolé j’ai peut être fait une erreur sur le fil d’arianne: l’obédience psychanalytique, si j’ai bien compris, est plutôt à fuir concernant l’autisme?

    J'aime

  4. C’est mon point de vue. Après, chacun est libre de faire les choix qu’il souhaite.
    Je suis navré de répondre aussi tard à votre commentaire mais le popularité étant le cadet de mes soucis je ne regarde quasiment jamais ou très rarement les commentaires qui peuvent m’être adressés !
    Merci de me lire et à bientôt

    J'aime

  5. Pas de soucis je reviens tout juste sur votre blog et y découvre de nouveaux passionnants articles.

    Et je ne lis que des blogs dont les auteurs se fichent de la popularité, les blogs populaires sont chiants à mourir 😉

    Toutes mes pensées

    Nath

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s